Les maux de tête et les soins chiropratiques

Maux de tête
Les chiropraticiens traitent régulièrement les céphalées (maux de tête). Il en existe plusieurs types. Les plus fréquentes sont la migraine, la céphalée de tension et la céphalée cervicogénique et elles peuvent tous être traitées par les soins chiropratiques. Malgré le fait que les maux de tête sont une condition ou un symptôme très répandus, le diagnostic de ces derniers n’est pas toujours facile et ne doivent pas être confié à n’importe qui. Pour vous donner une idée de la complexité de cette tâche, la Classification Internationale des Céphalées fait 211 pages.

Il me semble important de vous faire une mise en garde avant de commencer à vous parler des trois principales céphalées que le chiropraticiens est habileté à traiter. C’est-à-dire qu’il est important de consulter immédiatement un médecin si vous avez le pire maux de tête de votre vie qui s’installe brutalement (il atteint son intensité maximale en moins de 5 minutes) et\ou qu’il s’accompagne d’un nouveau déficit neurologique (perte de sensation, vision double, perte de force, vertige, difficulté à parler …). Il peut s’agir d’un accident vasculaire cérébral. Vous devez aussi consulter votre médecin si vous ressentez pour la première fois ce type de maux de tête et que vous avez plus de 40 ans. Ça pourrait être une artérite temporale. De plus, ça pourrait être une méningite si votre maux de tête est accompagné d’une importante rigidité de votre cou et de fièvre.

La céphalée de tension

Cette céphalée est très fréquente. On estime que 30 à 78% de la population en serait atteint à un moment de leur vie. Cette dernière est généralement un mal de tête bilatéral (situé sur les deux côtés de votre tête), d’intensité légère à modérée, qualifié de serrement, qui dure entre 30 minutes et 7 jours. Elle n’est généralement pas aggravée par l’activité physique. La physiopathologie de cette dernière n’est malheureusement pas encore très claire. Cependant, la sensibilité des muscles du cou, de la mâchoire et\ou du crâne semble reliée à la cause directement ou indirectement. Anciennement, cette condition à porter plusieurs noms : céphalée par contracture musculaire, céphalée psychomyogénique, céphalée liée au stress, céphalée ordinaire, céphalée essentielle, céphalée idiopathique et céphalée psychogène.

La migraine

Les patients migraineux, quant à eux, décrivent habituellement un mal de tête unilatéral (chez l’adulte), modéré à sévère, pulsatile (suit les mouvements de votre cœur), de 4 à 72 heures et ils sont sensibles au bruit et ou à la lumière. Ils ont fréquemment des nausées et des vomissements. Ils peuvent aussi avoir des auras (symptômes neurologiques à prédominance visuelle qui précèdent la migraine). La cause précise de cette dernière n’est pas encore bien connue, mais on sait que le système nerveux central (cerveau) est impliqué avec ou sans une composante vasculaire. Le stress, la fatigue, les changements hormonaux et l’alimentation sont des facteurs qui favorisent son apparition.

La céphalée cervicogénique

C’est un maux tête causé par une blessure au niveau de la colonne vertébrale du cou ou des tissus mous du cou (muscles, disques, ligaments, cartilages…). Elle est généralement accompagnée d’une douleur au niveau du cou et elle ne doit pas seulement s’expliquer par une inflammation musculaire.

Que peut faire le chiropraticien pour vos maux de tête?

Le chiropraticien, étant donné à sa solide formation, peut diagnostiquer le type de votre mal de tête. Lorsqu’il connaîtra précisément votre problème, il pourra vous traiter ou vous référer si votre condition ne peut l’être par ses soins. Par contre, la majorité des maux de tête, entre autres la migraine, la céphalée de tension et la céphalée cervicogénique répondent bien aux soins chiropratiques. Ces derniers comprennent habituellement des mobilisations ou des ajustements de la colonne vertébrale, du travail musculaire (thérapie visant à détruire les adhérences et les tensions musculaires), des exercices posturaux ainsi que des conseils sur votre alimentation et sur des techniques de relaxation.

Conseils du chiropraticien

Vous pouvez diminuer vos maux de tête grâce à cinq petites interventions naturelles. La première est de manger mieux. Une alimentation riche en poisson, faible en viande rouge, faible en friture et faible en sucre raffiné permet de diminuer l’inflammation au niveau de votre corps. La supplémentation en oméga 3 peut vous aider.

Deuxièmement, la déshydratation peut aussi être la cause de vos maux de tête. Je vous recommande donc d’essayer de boire 2 à 3 litre d’eau pure par jour pendant au moins un mois pour le tester.

Troisièmement, vous pouvez aussi faire des automassages de votre cou pour favoriser la détente de vos muscles. Voici deux vidéos qui vous montrent comment les faire :
https://www.youtube.com/watch?v=vndmY1mJBg8
https://www.youtube.com/watch?v=ce2zeAK23bw
Il est à noter que je n’ai volontairement donné aucun lien vers une vidéo qui vous montre à faire des automassages du cou sur les parties antérieure et latérales (sur le côté) de votre cou à cause que ces techniques peuvent être dangereuses chez certaines personnes. On retrouve des vaisseaux sanguins dans ces régions.

Quatrièmement, mieux gérer son stress aide beaucoup dans la gestion des maux de tête. Vous pouvez cliquer ici pour voir deux techniques de relaxations visant à diminuer l’anxiété.

Finalement, vous pouvez faire un journal alimentaire de quelques semaines pour découvrir si vous consommez des aliments qui déclenchent vos maux de tête. Ce dernier point est particulièrement important pour les migraines. Je vous conseille de faire particulièrement attention à l’alcool (surtout vin blanc, champagne et vin rouge de bas de gamme), au chocolat et aux aliments gras (charcuterie, fromage et friture).


  1. Côté P, Yu H, Shearer HM, Randhawa K, Wong JJ, Mior S, Ameis A, Carroll LJ, Nordin M, Varatharajan S, Sutton D, Southerst D, Jacobs C, Stupar M, Taylor-Vaisey A, Gross DP, Brison RJ, Paulden M, Ammendolia C, Cassidy JD, Loisel P, Marshall S, Bohay RN, Stapleton J, Lacerte M. Non-pharmacological management of persistent headaches associated with neck pain: A clinical practice guideline from the Ontario protocol for traffic injury management (OPTIMa) collaboration. Eur J Pain. 2019 Jul;23(6):1051-1070. doi: 10.1002/ejp.1374. Epub 2019 Feb 28. PMID: 30707486.
  2. Bryans R, Descarreaux M, Duranleau M, Marcoux H, Potter B, Ruegg R, Shaw L, Watkin R, White E. Evidence-based guidelines for the chiropractic treatment of adults with headache. J Manipulative Physiol Ther. 2011 Jun;34(5):274-89. doi: 10.1016/j.jmpt.2011.04.008. PMID: 21640251.
  3. Headache Classification Subcommittee of the International Headache Society. Headache Classification Committee of the International Headache Society (IHS) The International Classification of Headache Disorders, 3rd edition. Cephalalgia. 2018;38(1):1-211.

Publié le révisé le chiropratique

Merci de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.