La bursite ou l’hygroma

bursiteCe sont deux synonymes qui font référence à l’inflammation d’une bourse. « Bursite » est habituellement le terme préconisé au Québec. La bourse est un sac malléable de liquide entre deux structures de vos articulations. Par exemple, on peut la retrouver entre un os et un tissu mou (tendon, ligament, peau). Le but de cette dernière est de diminuer le frottement entre deux structures de votre corps.

Une bursite se caractérise habituellement par une enflure précise au niveau de la bourse et une douleur importante particulièrement lors de son contact direct et lors des mouvements de l’articulation blessée. Son inflammation peut être causée par plusieurs mécanismes :

  • Un mauvais fonctionnement de l’articulation particulièrement lorsqu’on fait des mouvements répétitifs. La bourse peut s’irriter lorsque le mouvement de l’articulation n’est pas optimal dû à la friction excessive sur cette dernière. Cette dernière peut durer très longtemps sans traitement.
  • Un coup direct sur la bourse : Elle se résorbe sans traitement en moins de deux semaines dans la majorité des cas. L’application de glace à tout les deux heures jusqu’à la résorption de la douleur est fortement recommandée pour accélérer la guérison.
  • Une pression prolongée directement sur la bourse : Par exemple, être longtemps agenouillé sur un trottoir pourrait créer une bursite prépatellaire. La glace est aussi approprié dans ce cas.
  • Dans des cas plus rares, on peut retrouver une arthrite ou une infection comme cause de la bursite.

Elle est très fréquente au niveau de l’épaule, du coude, de la hanche, du genou et de la cheville. Elle doit être différenciée d’un œdème, d’un épanchement ou d’une enflure articulaires. Ce sont trois synonymes qui font tous simplement référence à un gonflement d’une articulation habituellement dû à une blessure. Ça peut être très dur à différencier pour quelqu’un qui n’a pas de connaissance anatomique du corps humain. On doit savoir les emplacements des bourses pour savoir si le gonflement est localisé à une de ces dernières ou non. En bref, vous n’avez fort probablement pas une bursite si votre articulation est enflée de partout.

Quoi faire si j’ai une bursite?

Je vous recommande de consulter si votre douleur progresse ou si elle est encore présente après deux semaines. Il faut consulter rapidement si le gonflement est apparu en même temps qu’une blessure au niveau votre peau et\ou de la fièvre.
Votre chiropraticien pourra en premier lieu diagnostiquer votre condition. Par la suite, si ça fait partie de son champ de compétence, il pourra vous traiter ou vous référer à un autre professionnel dans le cas contraire. Mes traitements pour une bursite inclus habituellement des ajustements (manipulations articulaires), du travail de tissus mous (technique visant à détruire les adhérences des muscles, tendons et ligaments), des exercices, de l’ultrason, de l’interférentiel et du kinésiotaping.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *